Zoom sur les néo syndics

Zoom sur les néo-syndics

Avez-vous déjà entendu parler des néo syndics de copropriété ? Pour le propriétaire aussi bien que le gestionnaire, ce syndic nouvelle génération révolutionne le secteur. Entre le syndic professionnel et le syndic en ligne, il s’adapte, en effet, aux besoins de chacun en proposant une qualité de services optimale.

Vous souhaitez en savoir plus sur cette innovation digitale qui fait la part belle à l’humain aussi bien dans les échanges que dans la relation client ? Vous avez bien raison : cette tendance pourrait bien s’affirmer comme l’avenir de la profession. Nous vous proposons de revenir, dans un premier temps, sur les différents types de syndics existants pour appréhender les avantages de ce nouveau modèle. Enfin, vous comprendrez pourquoi il est essentiel de faire évoluer les pratiques aujourd’hui et bénéficierez de nos conseils pour passer d’un syndicat professionnel à un néo-syndicat. Car, oui, c’est possible et même conseillé à l’heure du digital et de l’amélioration de l’expérience utilisateur. Alors, suivez le guide !

Néo syndic et syndic de copropriété traditionnels

Lorsque vous choisissez un syndic de copropriété, vous confiez la gestion de votre copropriété à un professionnel qui connaît parfaitement son métier. Mais celle-ci peut également être assurée par l’ensemble des propriétaires dans le cas d’un syndic bénévole. Avant de parler du néo syndic et d’en apprendre plus sur ses avantages, testons vos connaissances sur les autres modèles existants.

Les syndics de copropriété aujourd’hui

Pourquoi recourir à un syndic de copropriété ?

Savez-vous qu’en tant que propriétaire, la loi du 10 juillet 1965 vous impose de recourir à un syndic de copropriété ? Celui-ci a un vrai rôle de chef d’orchestre au sein de votre collectif. C’est lui qui fait appliquer le règlement de copropriété par l’ensemble des occupants de l’immeuble. Une fois les décisions votées par l’assemblée générale des copropriétaires, il va les mettre en place. Ses missions sont donc nombreuses :

  • Assurer la gestion administrative de la copropriété ;
  • Veiller à la bonne tenue des parties communes en collaboration avec le conseil syndical ;
  • Négocier les différents contrats : assurance, ménage, artisans si travaux ;
  • Établir un budget prévisionnel et gérer les divers aspects financiers ;
  • Représenter légalement le syndicat de copropriétaires devant la justice ;
  • Organiser une assemblée générale une fois par an pour procéder au vote des décisions et passer en revue les différents sujets relatifs à la copropriété. Si vous voulez en savoir plus, pensez à consulter notre article « Bien préparer son assemblée générale de copropriété« .

La liste de ses prérogatives est encore longue, mais vous avez ici un premier aperçu de l’importance de sa fonction. Vous ne parvenez pas à faire un choix parmi la variété des syndics ? La plupart des copropriétaires s’intéressent tout d’abord aux tarifs pratiqués en matière de gestion courante et de frais annexes. Il convient également de se pencher sur le type de syndic auquel vous souhaitez recourir. Tout dépend, dès lors, de votre besoin et de la taille de votre copropriété.

Quelles sont les différentes formes de syndic ?

Aujourd’hui, il faut savoir qu’il existe différentes formes de syndic. Ces derniers ont chacun leurs atouts et leurs limites. Voyons ensemble lesquels. Nul doute que vous deviendrez rapidement incollable sur le sujet :

  • Les syndics professionnels. Ce sont les plus connus et les plus sollicités. Pourquoi ? Tout simplement, car ce sont des experts dans leur domaine. Ils appartiennent à une société externe qui offre de nombreuses garanties et ils sont détenteurs d’une carte professionnelle. Un vrai gage de qualité et de professionnalisme qui peut en rassurer plus d’un. Les coûts pratiqués peuvent néanmoins souvent être élevés. C’est la raison pour laquelle ils conviennent davantage aux moyennes ou grandes copropriétés.
  • Le syndic bénévole représenté par l’un des copropriétaires. Ce dernier assure le même rôle qu’un professionnel, mais n’est pas dans l’obligation d’avoir une carte professionnelle pour le faire. Il doit cependant disposer de certaines connaissances en la matière et/ou peut se bénéficier d’un accompagnement dans ses tâches par des prestataires externes (expert-comptable, coach en immobilier…). Il est néanmoins important de rappeler que ses services ne sont pas gratuits. Tous les frais liés à son activité lui seront, par exemple, remboursés : fournitures de bureau, factures de téléphone, formation, déplacements éventuels… Cette formule est toutefois moins coûteuse et plus adaptée aux petits immeubles.
  • Le syndic coopératif, lui aussi à taille humaine et géré en interne. Cette fois, en revanche, c’est le conseil syndical qui élit son président et c’est ce dernier qui assure la fonction de syndic de copropriété. Les deux entités étant intimement liées, les décisions peuvent, dès lors, être rapidement prises. À savoir, là encore, que ce fonctionnement conviendra mieux à un petit collectif.
  • Le syndic en ligne dont la gestion se fait entièrement à distance par un syndic professionnel donc détenteur d’une carte professionnelle. L’avantage ? Des coûts moins importants grâce à son offre dématérialisée. La perte du contact humain reste néanmoins le plus gros inconvénient de ce modèle, ce qui peut générer un manque de réactivité ou une baisse de qualité dans les échanges.

Il existe également des syndics de copropriété secondaires pour les immeubles indépendants, mais dans la même propriété ou encore des syndics provisoires dans le cas d’absence de syndic.

Finalement, quel que soit son statut, il lui appartient d’être réactif, de faire preuve de transparence, mais également d’efficacité dans ses fonctions. Or, ce n’est pas toujours le cas. Une évolution des modèles devient, dès lors, indispensable.

© Michael Fousert – via Unsplash

Qu’est-ce qu’un néo syndic de copropriété ?

Le terme de néo syndic est assez récent. Il définit, en réalité un syndic de copropriété nouvelle génération ou « hybride« .

Pourquoi ? Car on retrouve à la fois, derrière ce nouveau concept, une dimension digitale donc en ligne et une dimension humaine avec la mise en place d’équipes chargées de la gestion de la copropriété. Le but étant de garder les aspects positifs des précédentes approches et d’en faire un mix pour plus de performance.

L’approche proposée par ce type de modèle est donc différente de ce qui est fait aujourd’hui dans le secteur immobilier puisqu’elle offre une double compétence.

Mais comment peut-on aujourd’hui penser que le néo syndic est une solution d’avenir ? Tout d’abord parce que qu’une levée de fond ont été faites récemment par des néo-syndics selon l’émission « Mon podcast immo ». Ce développement est un succès prometteur pour d’autres acteurs du secteur.

Les avantages du néo syndic

Le néo syndic propose une alternative aux modèles existants qui a de quoi séduire de nombreux clients. Il offre une réponse aussi bien humaine que digitale à des copropriétaires exigeants et soucieux de leur sérénité. Mais, alors, quels sont ses avantages ?

La réactivité

L’un des premiers défauts souvent cités par les modèles de syndic de copropriété existants est « le manque de disponibilité« . C’est du moins ce qu’affirment les clients. Ces derniers ont l’impression de ne pas réussir facilement à joindre un interlocuteur quand ils en ont besoin. Or, en combinant la technologie et l’humain des néo syndics, on obtient une réactivité à toute épreuve. Joignables par téléphone, sms, chat ou sur la plateforme dédiée, leurs équipes peuvent agir de façon rapide et efficace en cas d’urgence (sinistre important, fuite d’eau…). Elles peuvent également se rendre sur place en cas de besoin.

Le rapport qualité prix imbattable

Nous l’avons vu, les syndics de copropriété occasionnent des coûts de gestion. Ces derniers sont souvent jugés élevés par les copropriétaires. Ils attendent donc, en retour, une qualité de services irréprochable. Malheureusement ce n’est pas toujours le cas.

Le néo syndic, grâce à ses différents outils de gestion, a la possibilité de diminuer ses coûts et, donc, de proposer un rapport qualité prix imbattable. Le néo-syndic pourrait être jusqu’à 20 % moins cher que les syndics traditionnels. Néanmoins, le plus gros bénéfice fait par les clients se situe dans la remise en concurrence des prestataires et des interventions.

Le relation client remise au cœur de la copropriété

L’humain avant tout ! Voici le leitmotiv des néo syndics de copropriété. Leurs plateformes sont certes performantes et offrent des outils utiles au quotidien, mais pas question de se passer d’un gestionnaire. La relation client reste primordiale pour la vie d’une copropriété.

Les copropriétaires doivent pouvoir échanger avec les équipes de leur syndic et les voir lors des différents rendez-vous avec le conseil syndical (réunion de préparation, assemblée générale…). Il existe donc des équipes dédiées à la gestion et au suivi des immeubles.

Une flexibilité de contrat

Aujourd’hui, la loi permet aux copropriétaires de remettre en concurrence leur syndic chaque année. Pourtant, elle autorise également les syndics de copropriété à proposer des contrats valables jusqu’à trois ans. La fidélisation des clients passe pourtant par d’autres moyens. Leur contrat est donc valable un an pour permettre aux copropriétaires de tester leurs services et de le renouveler s’ils le souhaitent et, surtout, s’ils en sont satisfaits. Un choix risqué, mais qui semble porter ses fruits au vu de leurs taux de renouvellement de contrat.

Ces nouveaux acteurs que de l’immobilier voient leur nombre croître de jour en jour. Ils permettent une accélération de la transformation du secteur du logement et s’étendent dans toute la France. Une révolution semble être en marche. Et si les syndics professionnels devenaient, eux aussi des, néo syndics ?

© Cytonn Photography – via Unsplash

Et si les syndicats de copropriété professionnels devenaient des néo syndics ?

Pour Door-in, il est temps de faire évoluer les pratiques des professionnels pour aller vers des syndics de copropriété innovants, simples et efficaces. Cette franchise permet à ses souscripteurs de passer à la vitesse supérieure grâce à un accompagnement personnalisé. Pourquoi ? Nous vous donnons les clés et les conseils pour, vous aussi, devenir un néo syndic ou faire appel à la plateforme si vous êtes à la recherche un néo syndic.

La nécessité de faire évoluer les pratiques

La digitalisation est partout, en particulier depuis le début de la crise sanitaire. Le secteur immobilier n’échappe pas à cette règle. Il aurait même gagné 10 ans en quelques mois selon un article de Luigi Del Moral pour le Journal du Net : « En 2021, le syndic de copropriété doit être plus réactif, proactif, digital et serviciel« . La loi a, en effet, évolué pendant le premier confinement, permettant, enfin, la tenue des assemblées générales en visio et le vote par correspondance. Une bonne nouvelle à l’heure où les copropriétaires réclament plus de réactivité et de numérique.

Les copropriétés ont, elles aussi, évolué en privilégiant le collaboratif dans le « vivre ensemble » et cela malgré les restrictions. Une solidarité s’est instaurée à distance et les copropriétaires ont compris l’intérêt de pouvoir effectuer leurs différentes démarches depuis leur ordinateur. Ceux qui disposaient déjà d’un syndic de copropriété nouvelle génération ont eu un temps d’avance. Les autres se sont, sans étonnement, penchés sur le sujet pour changer de prestataire.

Certaines agences immobilières ont su prendre le tournant pour apporter satisfaction à leurs utilisateurs. Nous vous en parlions justement dans notre article « Conséquence post-confinement : pourquoi les agences immobilières digitalisées sont gagnantes« .

Le métier du syndic de copropriété est en train de changer à vitesse grand V. Il fallait bien un partenaire pour leur offrir un accompagnement pour assurer leur passage en néo syndic. C’est là qu’intervient Door-in. Son objectif ? Que la vie en immeuble soit plus simple et sereine.

© Priscilla Du Preez – via Unsplash

Door-in la franchise qui réinvente le syndic de copropriété

Door-in : la rencontre entre l’immobilier et le digital

Cette réflexion sur le digital et la copropriété ne date pas d’hier. Pour Door-in, l’idée de digitaliser les pratiques s’est concrétisée en 2018 après une rencontre entre Christophe Veyrières, professionnel de la finance, du droit et de l’immobilier, et Brieuc Oger, un entrepreneur du digital, spécialiste de la Proptech. Le premier cabinet de gestion immobilière d’Excogim, porté par la famille Veyrières avait ouvert en 1964 avant de connaître une forte croissance.

L’objectif des deux professionnels était ainsi de réinventer le syndic de copropriété pour fluidifier les échanges entre les différentes parties prenantes et gagner en qualité de services. Le tout en gardant l’humain au centre de leurs préoccupations.

Door-in : accompagner les syndics dans l’évolution de leurs pratiques

La plateforme digitale développée par Door-in offre plusieurs avantages :

  • Un suivi sur le long terme avec formation, développement de votre portefeuille de copropriétaires… ;
  • Des outils digitaux permettant aux gestionnaires d’accéder en un rien de temps à toutes les informations concernant la copropriété. La promesse : un gain de temps sur les tâches administratives pour apporter toujours plus de satisfaction aux clients ;
  • Des échanges simplifiés et une plus grande transparence pour plus d’efficacité au quotidien ;
  • Un pack de communication comprenant des outils marketing et un annuaire de professionnels.

Une alliance du digital et de l’expertise immobilière qui profite également aux copropriétaires.

Door-in permet aux propriétaires d’avoir accès à un large choix de syndics nouvelle génération. La plate-forme leur offre ainsi différentes garanties :

  • Une expertise métier certaine, aussi bien sur le digital que sur la gestion de copropriété ;
  • Un gestionnaire réactif, investi et ayant davantage de temps à consacrer à la relation client et à la présence sur le terrain ;
  • Des outils digitaux bien pensés pour simplifier les échanges avec un tableau de bord qui regroupe toutes les informations essentielles à la vie de leur immeuble ;
  • Des tarifs justes et réellement adaptés à vos besoins ;
  • Des services axés avant tout sur l’humain grâce à une entreprise à dimension familiale.

L’ambition de Door-in est donc réellement de simplifier la vie en copropriété en offrant des services à haute valeur ajoutée via un réseau de partenaires de confiance.

Vous souhaitez changer de syndic de copropriété ? Door-in répond à vos questions sur le sujet et vous guide à chaque étape. Un rendez-vous en visio peut être organisé pour analyser vos besoins et faciliter vos recherches.

Envie d’être franchisé(e) Door-in ? Prenez rendez-vous avec l’un de nos conseillers !

En conclusion : le néo syndic est l’avenir de la copropriété !

Le néo syndic n’a rien de nouveau, bien au contraire. Cela fait déjà quelques années que le secteur de l’immobilier et plus particulièrement celui de la copropriété accuse un retard important en matière de digitalisation. Différents acteurs avaient alors fait entendre leurs voix et leurs idées pour faire évoluer les pratiques. Difficile néanmoins quand les habitudes sont bien ancrées. Et cela en dépit des nombreuses innovations proposées notamment par des précurseurs.

La crise sanitaire est finalement passée par là et a rebattu les cartes, entraînant de nouveaux besoins et une brusque prise de conscience de la part de la profession. Le digital était l’unique réponse pour éviter les blocages et assurer une continuité de services. La loi a alors évolué en conséquence, offrant de plus grandes possibilités.

Aujourd’hui, il apparaît évident qu’il sera difficile de revenir en arrière. Les pratiques doivent, au contraire, continuer à se moderniser pour proposer aussi bien une expertise, que des services complémentaires, mais également un nouveau positionnement. La relation client est, en effet, repensé par de multiples secteurs qui s’aperçoivent de son importance dans un monde où tout va très vite, parfois au détriment de la qualité. Syndic professionnel ou copropriétaire : vous avez un rôle essentiel à jouer. Pensez à prendre rendez-vous sur notre site pour échanger avec nous sur ces sujets.